Vendredi 10 février 2012 5 10 /02 /Fév /2012 11:37

classement-ressenti.jpg

Figurez-vous que la température "ressentie", dont on parle dans les bulletins météo depuis quelques temps, c’est pas n’importe quoi : il ne s’agit pas du ressenti de l'entrée du thermomètre, il s’agit de la considération d’un légitime coefficient qui articule la température prise sous abris par derrière, et la force du vent qui, tout le monde le sait, a le don de trouver le trou laissé par votre t-shirt débraillé pour vous secouer le dos et vous faire frissonner.

Le coefficient est appelé « c ».

S’il fait – 6, mais que le vent va à 40 km/h, vous ressentez alors – 9, en vertu de ce coefficient :

c=З

Eh bien les classements sportifs c’est pareil

Avant il y avait le classement effectif, mesuré calmement sur L'Equipe. Tel club a tant de points, tel autre le talonne, tel autre ne le devance qu’à la différence de buts, tel autre avait le même nombre de points l’année précédente… Des faits objectifs. Mais c’est nul, ce type de classement. C’est neutre, c’est statique.

Ce qui compte, c’est le classement ressenti, et il est temps de l'imposer partout. Les supporters dignes de ce nom pensent déjà en classement ressenti ; après sept journées la mauvaise place de Marseille était risible pour certains, mais pour d’autres, Marseille n'était pas 20e mais 4e : le classement ressenti signalait moins la dernière place du classement que le retard qui serait difficile à combler quand il s’agirait d’accrocher la ligue des champions.

A mi-saison la première place du PSG était perçue comme une chose fragile pour laquelle il ne fallait pas s’emballer pour les uns, et pour les autres comme un pied en ligue des champions, légitimant l’arrivée précoce de celui qui y guidera le club en 2012-2013.

Le classement ressenti scientifique doit maintenant faire abstraction des affections partisanes et prendre acte des potentialités des équipes, de la forme des joueurs, de la multiplication des compétitions et des matchs à venir, des déclarations des entraîneurs, et d'autres choses encore. On commence à peine à ressentir que Montpellier est 2e du classement.

Le classement ressenti aura, comme la température ressentie, un coefficient - qui peut être calculé en prenant en considérant la température sur la terrasse et le degré d’alcool dans le sang. Accoudé au comptoir, on est à l'abris du vent, mais la tentation du lotofoot qui excite les projections de classement virtuel compense.

Là c'est l'heure de l'apéro, et au classement ressenti, je ne sais pas qui est troisième du classement.

Sans doute qu'un troisième ricard m'aidera à y voir Marseille.

 



Par deux pieds décollés - Publié dans : Temps additionnel - Communauté : Football? Philosophie?
Commentez! taclez! huez! applaudissez! - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Chroniques hebdomadaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recrutement (rechercher)

Texte Libre

Texte Libre

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés